Août 22

Octobre 2007 : mon 1er bolus de cortisone

 

 

Aujourd’hui, je vous lit des extraits de mon cahier perso sur lequel j’avais écrit au jour le jour comment se déroulait le tout 1er bolus de cortisone, lors de mon hospitalisation en clinique.

 

 

 

Et vous, vous souvenez-vous de votre tout premier bolus de cortisone ?

Aviez-vous une certaine appréhension avant d’y aller ou bien au contraire, vous aviez hâte d’être soigné ?

 

 

 

(2 commentaires)

    • valerie tesseyre on 23 août 2017 at 10 h 10 min
    • Répondre

    je suis arrivée sur mes deux jambes a l’hopital, sans problèmes moteurs, envoyée par mon ophtalmo car j’avais de tres fortes nevrites optiques. Sans resultats  » biologiques  » on m’a dit que j’avais sois un lupus, soit Lyme, soit la SEP. Et le lendemain, apres la ponction lombaire et sans aucun résultat des analyses de sang, de la PL ou de l’irm que je n’avais pas encore faite, j’ai eu mon premier bolus de 5 jours a 500 mg( les suivants furent a 1 000 mg ). Le lendemain de la premier IV de cortisone je n’arrivais presque plus a marcher, j’étais tres faible et épuisée. Les jours suivants j’ai eu une grosse amélioration sur mes yeux, mas depuis mes muscles ont été abimés pas la cortisone. C’est visible a l’electromyographie, et comme disait le médecin, c’est comme si j’avais un myopathie, mais ce n’est pas une myopathie. Il a ajouté que c’était comme si j’avais pris de la cortisone a haute dose pendant 10 ans …. alors que je venais juste de faire mon premier bolus …
    A l’époque j’avais aussi une maladie trouvée dans les analyses de sang qui est un co infectant de la maladie de Lyme…. et il est fortement déconseillé de donner de la cortisone dans ce cas. C’est peut etre pour ça que j’ai eu des problèmes moteur.

    1. compliqué tout ça .. à déméler. Mieux vaut être pris en charge par une bonne équipe médicale.
      J’ai aussi entendue le cas d’une femme qui avait été traitée pour sa SEP à coup de cortisone 1 foi par mois … Des années plus tard, elle a découvert que sa sep n’en était pas une mais une maladie similaire (Dévic)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.